A-t-on aujourd’hui le droit d’enseigner l’histoire de Bretagne en Bretagne

Au nom du Recteur de l’Académie de Rennes,

deux Inspecteurs de l’Académie de Rennes, l’un d’histoire et l’autre de breton, répondent au courrier du CHB-KIB en date du 30 mars dernier.

 

Rennes, le 18 mai 2016,

Monsieur,

Votre courrier en date du 30 mars dernier nous a bien été transmis et nous avons pris bonne note de vos remarques.

Comme cela vous avait été rappelé à l’issue de votre précédente demande d’entretien au mois de novembre 2014, les professeurs ont toute latitude pour employer dans le cadre de leur enseignement les ressources qui leur paraissent les plus appropriées à la mise en œuvre des programmes. Ils peuvent donc bien évidemment prendre des exemples dans le cadre breton tant en histoire qu’en géographie, non dans une perspective d’histoire ou de géographie locales ou régionales, mais pour concrétiser les phénomènes et les notions qu’ils abordent et sans se limiter au cadre de la région. Il ne s’agit toutefois pas d’«enseigner l’histoire de la Bretagne », mais bien de mobiliser des repères ou des exemples en vue de construire les apprentissages attendus dans le cadre des programmes nationaux.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 29-05-2016 | 00:36:28

Au temps de Bertrand du Guesclin

La chevalerie bretonne au temps de Bertrand du Guesclin, 1341-1381, édité par Centre d’Histoire de Bretagne et diffusé par Coop Breizh, 25 euro.

 

Achat direct :   Bon de commande à télécharger 

 

Lire la suite ...



article mis à jour le : 02-05-2016 | 22:54:03

Livres conseillés

Chonique Littéraire de François LABBE

Le père Hardouin, un « hérésiarque pernicieux » et breton

 

Dans une chronique précédente, j’ai rapidement évoqué la figure du Quimpérois Jean Hardouin, un érudit jésuite que son compatriote le père Tournemine s’efforça de faire taire tant ses thèses pouvaient paraître dangereuse.

Hardouin est peu connu en France, davantage chez les Anglo-saxons passionnés par une œuvre assez exceptionnelle qui n’est pas sans annoncer les visions d’un Orwell où les techniques que mettront au point pour réécrire l’histoire les régimes dictatoriaux du XXe siècle !

Lire la suite ...



article mis à jour le : 23-08-2016 | 23:43:22

2016 . Chronique de la semaine de Frédéric Morvan

Les Bretons et le christianisme.

 

Vaste sujet, énorme même. J’aurais pu titrer les Bretons sont avant tout chrétien, mais par les temps qui courent cela n’aurait peut-être pas plu. Ou peut-être encore les Bretons ont été le fer de lance du christianisme ? Après tout, la démocratie chrétienne a été « inventée » par un député de Bretagne, le comte de Mun. Après tout, les missionnaires bretons ont « évangélisé » des régions entières en Europe, en Afrique, en Asie, en Océanie et en Amérique. Après tout, ce sont les saints britonniques, ceux-là même qui sont en grande partie à l’origine des structures culturelles et politiques bretonnes, qui ont permis la christianisation des campagnes de l’Occident chrétien. Si l’on veut parler de la culture bretonne, on doit d’abord parler du christianisme en Bretagne et chez les Bretons.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 22-08-2016 | 12:49:40

Année 2015 . Chronique de la semaine de Frédéric Morvan

L’histoire de la jeunesse bretonne

 

Vaste sujet qui a ma connaissance n’a jamais été traité. Et pourtant, on en apprendrait beaucoup sur l’avenir. Et les historiens aiment bien, même s’ils s’en défendent, s’appuyer sur le passé pour découvrir l’avenir. On se demande si certains ne veulent pas jouer un peu des dames Soleils. Moi, j’aime bien. Il est clair que nous sommes dans une période de grandes transformations, que peut-être on peut qualifier de Révolution. Vers où se dirige la jeunesse bretonne ? Comment va-t-elle agir ? Comment va-t-elle construire son avenir ?

Lire la suite ...



article mis à jour le : 15-07-2016 | 13:56:15

Histoire illustrée de la bretagne et des bretons

En grande partie méconnue, l’histoire multiséculaire de la Bretagne est le sujet de ce livre, héritier d’une première version, parue en 2005, qui a obtenu le Grand prix d’histoire de l’Académie française.

Vidéo de présentation du livre

Avec cette différence que le texte proposé ici, plus resserré, en partie réécrit et actualisé, est enrichi d’un accompagnement visuel qui se veut bien plus qu’une simple illustration.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 06-05-2016 | 14:09:40

8 avril 1498, Anne de Bretagne redevient seule duchesse de Bretagne.

 

 

Son mari, le roi Charles VIII de France, a décidé de la rejoindre au château d’Amboise afin de la consoler de la perte de sa fille, Anne, morte née – ce n’est pas la première fois que cela arrive et Anne souffre de mélancolie comme on le disait pudiquement. Le roi veut lui changer les idées et comme tous les deux aiment les jeux de paume (ancêtre du tennis), ils se rendent tous les deux, avec leur suite, à la salle de ce jeu. Ils rejoignent par un chemin un peu compliqué et bas de plafond une galerie surplombant la salle. Sur le parcours, la tête du souverain heurte assez violemment le linteau d’une porte. Et tout le monde continue son chemin. On regarde le spectacle. On a poussé les détritus car la salle était en travaux. Et on ne fait pas trop attention à l’odeur car les faucons royaux ont décidé d’y faire leurs besoins. Bref, on admire les joueurs. Et le roi s’écroule. On arrête le jeu et tout le monde descend dans la salle. Charles VIII est allongé sur un tas de détritus. Il est dans le coma dont il sortira trois fois pour prier. Son agonie va durer 9 heures pendant lesquels les médecins lui arrachent mêmes les poils et les cheveux. Il meurt à 27 ans. Selon les experts, en fait il y aurait eu des signes avant-coureurs, des maux de têtes, et puis il faut savoir que son père, Louis XI, est mort d’une attaque cérébrale.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 06-05-2016 | 14:08:24

Hubert Guillotel, Actes des ducs de Bretagne (944-1148)

J’ai l’honneur de déposer sur le bureau de l’Académie l’œuvre posthume d’Hubert Guillotel, Actes des ducs de Bretagne (944-1148), édités par Philippe Charon, Philippe Guigon, Cyprien Henry, Katharine Keats-Rohan, Jean-Claude Meuret et moi-même, avec une préface de Christiane Plessix-Buisset. Paru en septembre 2014 aux Presses universitaires de Rennes, ce beau livre est publié dans la collection « Sources médiévales de l’histoire de Bretagne » en coédition avec la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne. De format in-quarto, il compte 598 pages et comporte un cahier de 32 illustrations (cartes, photographies de documents édités, d’édifices et de sites évoqués dans les actes) toutes en couleur sauf une. Les circonstances inhabituelles dans lesquelles cette édition magistrale des actes des ducs de Bretagne, du milieu du Xe au

 

Lire la suite ...



article mis à jour le : 06-05-2016 | 14:00:27

1316, les hermines deviennent l’emblème des ducs de Bretagne

Depuis 700 ans, les hermines représentent les ducs de Bretagne. Lorsqu’ils apparaissaient, tous savaient que le duc de Bretagne était alors présent. Ce choix fut celui du duc Jean III, duc de 1312 à 1341, peut-être pour prendre les couleurs des Bretons, noir et blanc (ses troupes portaient la croix noir sur fond blanc), mais plus certainement pour montrer toute son autorité. N’avoir aucune brisure, ni écartèlement dans ses armoiries signifiait que l’on était le chef de famille, d’une dynastie. Comme le roi de France avec son champ de lys d’or sur azur, le duc adopta un champ d’hermines sur sable. Il signifiait ainsi qu’il se détachait de la maison de Deux, ramage de la dynastie des Capétiens.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 03-04-2016 | 23:45:26

Les 21- 22 août 851, naissance des limites actuelles de la Bretagne

Erispoë (mort en 857), fils du roi de Bretagne Nominoë, remporte la bataille de Jengland contre le roi de Francie occidentale, Charles le Chauve (823-877), petit-fils de Charlemagne et futur empereur de l’empire carolingien en 875.

En 851, le roi Nominoë meurt subitement, son fils continue l’offensive menée par son père contre le royaume de Charles le Chauve visant à s’emparer de Rennes et de Nantes. Charles le Chauve, obtenant le soutien des autres souverains carolingiens, lève une armée considérable, mais il est vaincu après deux jours de combat sur la Vilaine, soit au pont de Beslé, lieu dit de la commune de Guéméné-Penfao (44), soit au Grand-Fougeray (35).

Lire la suite ...



article mis à jour le : 27-03-2016 | 22:31:14

Bretons et bretonnes célèbres

Alain V de Bretagne (mort en 1212), un nouveau duc dans la liste des ducs de Bretagne.

 

Pourquoi ce personnage, pourtant d’envergure, peut-être même un des plus importants de l’histoire de la Bretagne et de l’Occident, a-t-il échappé à la sagacité proverbiale des historiens les plus confirmés ?

 

A cause de son nom tout d’abord ou plus exactement de ses noms. Jusqu’à récemment on le nommait Alain d’Avaugour. Dans les ouvrages sur l’abbaye de Beauport qu’il a fondé en 1202 il est désigné sous le nom d’Alain de Goëlo, terre qu’il a possédée. En Angleterre, où il était seigneur de Waltham (qui correspond exactement au Conseil du Nord-est Lincolnshire), il est désigné depuis très longtemps sous le nom d’Alain de Bretagne, ce qui n’est pas faux. Dans les actes contemporains, il porte le nom d’Alain fils Comte et après 1205 de comte Alain.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 23-03-2016 | 20:57:10

Histoire de Bretagne en 100 dates

La Bretagne, quelle histoire !

Histoire de Bretagne en 100 dates, Un livre d'Erwan Chartier-Le Floch

Depuis les premiers peuplements il y a 450 000 ans jusqu'aux évènements les plus récents, cet ouvrage se propose de plonger dans le passé souvent mouvementé de la péninsule.

Rédigé de manière ludique et pédagogique, il met en lumièrecent dates particulièrement marquantes, mêlant grande histoire et épisodes plus anecdotiques.

Lire la suite ...



article mis à jour le : 20-03-2016 | 02:40:01